11ème Jour - Dimanche 25 Avril - Berkovitsa - Sofia- Parc de Rila (Bulgarie)

argaiv1828

 

11ème Jour - Dimanche 25 Avril

English corner


Sunday April  25th. From Berkovitca to Rila

The National Park of Rila (1600m) covers a huge superficy of   km2, patrimony of Unesco.

de Berkovitsa au parc de Rila ( Bulgarie)

Et la Caravane passe...

Sous les lunettes, des larmes.

Corto avec sa grand-mère Ninou

La rentrée des classes l’a obligé à quitter la Caravane après 11 jours. Corto, 11 ans qui a voyagé dans le fourgon de sa mamie Ninou est rentré à Paris la tête pleine de merveilleuses rencontres.
Carnet de bord d’un sacré petit bonhomme.

- Corto, pourquoi as tu eu envie de partir avec la Caravane amoureuse ?
- C’est Ninou, ma grand-mère, qui m’a poussé à faire ce voyage. Quand elle m’en a parlé, je suis allé consulter le site internet. Voyager, rencontrer des gens, c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Je suis déjà allé en Espagne, en Allemagne, en République Tchèque et à Madagascar où j’ai passé un mois et demi : Eric, mon père a créé une association qui vient en aide aux gens très pauvres des villages de pêcheurs au sud-ouest de l’île. Cette association HUMADA, s’occupe d’installer des puis, des canalisations.

- Te retrouver au milieu d’une cinquantaine d’adultes, ça ne t’a pas fait peur ?
- C’est vrai qu’en voyant qu’il n’y aurait aucun enfant de mon âge, je me suis un peu inquiété, mais finalement, je me suis dit : ce n’est pas grave.

- Es-tu content des 11 jours que tu as passés avec nous ?
- Oh oui, hyper content ! Je ne m’attendais pas à un accueil comme celui qu’on a reçu partout où on est passé. J’aurais bien aimé rester plus longtemps avec la Caravane. Malheureusement la rentrée des classes m’oblige à repartir (je suis en 6e à Paris), je suis triste de m’en aller.

- Quels souvenirs garderas-tu de ces 11 jours ?
- J’ai été très touché par l’après-midi que nous avons passés dans cet orphelinat en Bulgarie. Tous ces enfants sans parents, sans personne pour les accueillir... Et puis il y a eu le concert sur cette place de Podujeva au Kosovo, la veille j’avais rencontré un garçon qui parlait anglais. On s’est retrouvé le lendemain sur cette place où il y avait des centaines de personnes pour nous accueillir. Il m’a fait visiter le marché, la place. Je n’ai malheureusement pas eu assez de temps pour voir son école. Je me souviens aussi de ce gars très musclé avec des lunettes de soleil. Quand on est parti, j’ai vu des larmes qui dépassaient de ses lunettes. Lui aussi était triste.

- Rapportes-tu quelques objets de ton voyage ?
- Juste quelques pièces que j’ai trouvées près d’une fontaine sur cette place de Berkovitsa en Bulgarie. Je les rangerai dans mon coffre avec les pièces de mes autres voyages. Et à chaque fois que je les regarderai, je repenserai à la Caravane amoureuse.

Propos recueillis par Hervé

 

Parlez-moi d’amour


Hervé et Patricia

La caravamoureuse du jour : Patricia, 45 ans, infirmière ( infirme hier).
Vit à Nancy passionnée par la vie.

- Ce qu’on a fait de plus beau par amour pour toi
- Me faire vivre un début de relation sentimentale très très romantique

- Ce que tu as fait de plus beau par amour
- Tout quitter et renoncer à tout.

- Quel est pour toi le symbole de l’amour ?
- « Si l'on fend le coeur de l'homme, on trouve un soleil » a dit un penseur. L’amour c’est un Rayonnement, c’est Joyeux, c’est une Lumière qui se donne.

- Une phrase que tu amies tout particulièrement
- « Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit » (La Rochefoucauld)

- Ce qui t’a donné envie de te joindre à la Caravane amoureuse
- Quand j’ai entendu Marc parler, c’était évident. Je suis en train de tourner une grande page. Ce long périple participe à ce processus.

 

 

 

 

 

 

Installation de notre campement au parc de Rila