6ème Jour- Mardi 20 Avril - Luzina (Croatie) - Belgrade (Serbie) - aire autoroute (40km après Belgrade)

argaiv1828

Luzina (Croatie) - Belgrade (Serbie) - aire autoroute (40km après Belgrade)

Program in english

From Luzina (Croatia) to Kolari (Serbia), 40 km after Beograd (Belgrad).

Today, Yanae is one year old. It’s a big day for her parents, Marc and Cathy, and all the caravaners prepared intentions for her. How joyful the party was !

On the way, a young polish hitchhiker joined the Caravan to Belgrad, and shared meal, joy and love.

Et la Caravane passe…

Nous quittons la Croatie pour la Serbie. La douane nous oblige à descendre des bus et à passer un par un au poste frontière. La douanière ne nous adressera aucun regard en nous tendant notre passeport. Semblable à une machine. Comme tant d’hommes et femmes ayant à exécuter des ordres ou des tâches répétitives. Partout, des personnes sont coupées de leur environnement, coupées du lien à l’autre, dans cet espace où la conscience et le libre-arbitre s’effacent, où l’obéissance à l’organisation ou à l’ordre du supérieur prévaut. Et quand ceux-ci servent la haine et les nationalismes, on sait quels basculements s’opèrent. Notre entrée en Serbie nous interpelle chacun, sur nos agissements, en conscience.

Arrêt sur la route pour fêter l’anniversaire de Yanaé, un an. Merveilleuse fête, Yanaé est toute à  l’écoute des chansons et poèmes qui lui sont adressés. Elle reçoit ses cadeaux avec grand intérêt. Regards intrigués de certains passants. Une discussion s’engage avec un couple serbe, très enthousiasmé par la Caravane. Leur fils de 9 mois s’appelle Yana, clin d’œil.

Etape rapide à Belgrade. Ville zébrée de blocs d’immeubles gris, un peu froide, qui n’échappe pas au consumérisme avec son « Mercator », grande galerie marchande assez peu différente de ce qu’on peut trouver en France … En se baladant dans les rues, nous rencontrons deux policiers nous indiquant qu’il est interdit de photographier. Pourquoi ? Pas de réponse précise, mais c’est non négociable. Ici, la photo semble être assimilée à une agression, encore une.

Estelle

 

 

 

 

 

Viviane et Luis

Parlez-moi d’Amour

Qui je suis ?
Viviane, j’aurai 54 ans le mois prochain pendant la caravane.
J’ai 2 filles et 2 petits-fils 
J’aime passionnément la Vie,  l’Amour, la Nature, l’être humain, les activités manuelles, tout ce qui est créatif et artistique, dessiner, peindre, modeler l’argile, …
Après la rigueur et la méthode de la comptabilité, les bureaux  pendant plus de 30 ans … je  m’épanouis maintenant dans l’accompagnement de l’autre, tant en  individuel qu’en groupe … une nouvelle vie …


Qu’est-ce qu’on a fait de plus beau pour moi ?
Un  des plus beaux cadeaux de ma vie :
A  49 ans, pour la Saint-Valentin,  un rêve datant de mes 3 ans devient réalité :
grâce à beaucoup d’heures supplémentaires sans que je sois au courant, Luis mon mari que j’aime depuis 35 ans m’offre un piano …. blanc en plus (tel que je l’avais rêvé)… beaucoup d’émotion… gratitude.
C'est ce piano qui m'a amenée à cette caravane amoureuse.


Qu’ai-je fait de plus beau par Amour ?
Nourrir la passion de notre couple


Quel est pour moi le symbole de l’Amour ?
Un sourire bienveillant


Une pensée que j’aime :
« Rêve ta vie et vis tes rêves » « Vis et Aime » « Inspire l’Amour ! Expire l’Amour ! »


Qu’est-ce qui m’a donné envie de me joindre à la Caravane ?
Le goût de l’inattendu, du voyage, de la liberté, de la découverte de l’autre, de toute la beauté qui nous entoure, des rencontres, du partage, des relations humaines, de la Vie, de la Joie de Vivre, tout ce panel me semble réuni dans la Caravane amoureuse.

 


 

Journal de la caravane...sur Web Papier

 

Isabelle promène Yanaé, bercée par le doux chant de l'autoroute...

 

 

Bref passage à Belgrade

 

 

Belgrade : d'autres caravaniers plongent dans les ondes...