4ème Jour - Dimanche 18 avril - Ljubecna- Slovenia

argaiv1828

Chronique d’un jour heureux… et amoureux

Program in english

Sunday, April 18th :

Ljubecna, elementary school, Slovenia

Morning : visit of Andrej and Darja’s ranch : a paradise for animals and human beings.
Who are they ?  A wonderful couple living their dreams without any compromission.
Tea-time in their wooden handmade house : sharing a child birthday party.
Noon : back to our camp for a three stars lunch prepared by the school cooks.
Afternoon : program organized by Andrej and Darja called “Children with a nomad Pianist, Marc Vella, representing our tomorrow ‘’
Evening : Marc played piano in a field among horses : Trust and Serenity.
End on the day : Jean and Guy’s birthday party.

Love is sharing, isn’t it ?
Darja and Andrej, HVALA !!!

Et la Caravane passe...

Beaucoup de caravaniers se réveillent dans le froid et l’humidité.

Hubert transmet le journal internet....

 

Vincent bichonne Kaji

Ranch Kaja Grom

10 h 30, nous partons pour le ranch Kaja Grom.
Ce lieu enchanteur existe depuis cinq ans. Il a été créé par une infirmière et un ancien médecin, en mémoire de Kaja, le cheval, et de Grom, le chien, ayant appartenu aux deux fondateurs


Le ranch reçoit des enfants slovènes et francophones pour des séjours éducatifs autour des animaux.
Un énorme chien nous accueille, et puis des chevaux, des paons, des chèvres, un cochon asiatique… Les animaux, ici, sont profondément respectés.
Est-ce pour cette raison qu’ils semblent presque… amoureux ? Avec eux, nous partageons caresses, bisous, douceur


Un groupe de jeunes enfants est venu au ranch ce matin. Nous les retrouvons en fin de matinée pour fêter l’anniversaire de l’un d’eux, Roger.
L’occasion de chanter l’évènement en différentes langues. Ambiance festive, Charlou joue un petit air de concertina.

Puis Pablo entraîne tout le monde dans deux chansons gestuelles, qui nous ont unis dans un éclat de rire final.


Marie-José a sorti son instrument, le hang, alternance de sons résonnés ou percutés, inspiré des tonneaux jamaïcains.

Recette locale
Lue sur le dépliant du ranch : ‘’Mélanger 5 pincées d’amour vrai avec trois cuillers de temps. Ajouter une touche de sincérité et nouer une solide relation d’amitié avec un animal. Mais attention ! Tous les ingrédients sont indispensables. Si vous en oubliez un seul, votre plat n’aura aucune saveur’’.

Rencontre festive


A 13 h, nous nous retrouvons tous à la cantine. Nos hôtes ont même pensé à préparer des plats végétariens. Puis, Marc et Marie-Astrid animent en compagnie de Charlou un atelier de danse- contact, au son du piano magique. Les caravaniers qui y ont participé sont ravis.

16 h, l’heure du spectacle unissant slovènes et caravaniers approche. Tout le monde est impatient et curieux de ce que chacun a préparé. Le piano est amené au cœur du gymnase. Le spectacle commence au son de la fanfare de Ljubecna. Quelques petites majorettes manipulent déjà leur bâton avec beaucoup de dextérité. Suit une chorale d’hommes et puis quelques rondes et farandoles sur un air d’accordéon. Douze petites « anges » dansent pieds nus en tablier et tresses et nous rafraichissent le cœur. Marie-Astrid, pianiste, accompagne d’autres chants slovène. Nous sommes ensuite emmenés par le talent d’un tout jeune accordéoniste d’une dizaine d’année. La fête se poursuit au son du cor et dans l’Hymne à la Joie repris en coeur.

Andrej

 


Caravane Amoureuse 2010 - Ljubecna - Slovénie - 18/04/10


Marc se met au piano pour une improvisation. Silence recueilli. Soudain, Céline, l’artiste-cirque de la troupe, se dirige vers la corde du gymnase et nous offre une danse vertigineuse, sans se départir de son éclatant sourire. Les notes du spectacle résonnent encore lorsque nous échangeons des bisous avec les spectateurs. C’est avec émotion que nous découvrons Frère Jacques entonné en français pour l’occasion et que nous reprenons tous en coeur. Nos hôtes nous ont chaleureusement reçus. Ils nous ont préparé un goulasch, accompagné de vin. Nous les remercions du fond du cœur.

 

Ce soir, Marc retournera jouer du piano au milieu des chevaux pendant que nous fêterons les anniversaires de Jean et Guy.

 

Parlez-moi d’Amour

Le caravamoureux du jour
Guy, 62 ans ce 18 avril (Happy Birthday to you !). Il a été instituteur jusqu’en 2003. Il a aussi été conseillier pédagogique et a travaillé avec des handicapés. Il réside à La Tour du Pin, dans l’Isère où il appartient, en tant que citoyen, à plusieurs commissions (culture, cinéma, etc…).
Une journée idéale pour Guy ? « Me lever tôt, faire un peu d’écriture poétique, dessiner, marcher, jardiner, cuisiner. Sans oublier l’Amour humain »

- Quelle est la plus belle chose qu’on ait faite par amour pour toi ?
- La naissance. Et les naissances sont multiples. L’être humain a cette capacité de renaissance. La pleine conscience d’une respiration, c’est déjà une naissance.

- Quel est le plus belle chose que tu aies faite par amour ?
- Cette tentative perpétuelle d’ouverture du cœur.

- Quel est pour toi le symbole idéal de l’amour ?
- Le troubadour pour sa belle.

- Une phrase ou une pensée que tu aimes tout particulièrement…
- Il y trois semaines, j’ai redécouvert une phrase que je disais quand j’étais petit garçon : « Joindre l’utile à l’agréable ». L’utile, c’est l’Amour partagé. Et l’agréable, c’est… aussi l’Amour partagé.

- Qu’est-ce qui t’a donné envie de te joindre à la Caravane Amoureuse ?
- Cette Caravane, c’est la réalisation d’un rêve, celui de l’Amour universel et singulier. J’avais entendu Marc Vella en 2008, mais très rapidement. Et puis, grâce à la revue Alliance, j’ai découvert qu’il y avait un projet de Caravane 2010.  Et j’ai été un des premiers à envoyer mon dossier, le 1er janvier 2009.

‘’ J’ai vécu merveilleusement le fait de partager cette journée d’anniversaire avec Jean », a confié Guy » . C’était aussi l’anniversaire de ce petit enfant, dans le ranch que nous avons visité ce matin. Hier, c’était l’anniversaire de mon ami Stefano, en Italie. Demain, ce sera celui de Pablo. Cette forme de synchronicité me plaît. Quand l’homme est attentif, il perçoit les cadeaux de la vie’’

L’Amour au quotidien.

Délicate attention. Annick Pertu aurait dû être au nombre des Caravaniers de la promotion 2010. Mais elle a dû renoncer. Elle avait acheté de belles de cartes postales de Paris destinées aux personnes que nous rencontrerions pendant la Caravane. Le 14 avril, elle est venue à L’Entrepôt, au lancement de la Caravane.  Avec elle, elle avait son lot de cartes postales parisiennes, dans un paquet  joliment enrubanné de rouge Sur le papier, elle avait couché ces mots : « De tout cœur ».
Tes cartes, Annick, seront distribuées à toutes ces belles et nobles personnes que nous rencontrerons tout au long de notre périple. Et nous aurons à chaque fois une pensée pour toi.