31ème jour - Samedi 15 mai - Liban - Taanayel

argaiv1123

 

English Corner

 

Saturday, May 15th - From Baalbeck to Taanayel

Living Baalbeck is not easy because of strong relationships between certain residents of the town and the caravaniers build within 24 hours only. Sometimes we have the feeling that our passage in a town or a spot is too short... but “the show must go on !”.
Arriving to Taanayel, we discover the “Arc en Ciel” (Rainbow) organization and its Ecolodge House. The purpose of this organization is to build wheeling chairs for handicapped persons. The evening comes rapidly ; a concert with Marc is preceded by a classical part played by Marie- Astrid at the piano, an improvisation of Cathy and a Klezmer clarinet part by Alain.

 

31ème jour - 15 mai -LIBAN - de Baalbeck à Taanayel

Aujourd’hui, c’est l’organisation « Arc en Ciel » qui nous accueille : c’est une association laïque et apolitique fondée en 1985, qui fut reconnue d’utilité publique en 1995.

Aquarelle de Guy



Elle a pour mission de soutenir les personnes vulnérables et marginales et œuvrer à leur intégration.



« Arc en ciel » est actif sur plus de dix centres à travers le Liban et développe plusieurs programmes liés à l’agriculture, l’emploi, la santé, l’action sociale et le secteur jeunesse, nous explique Rayan/


Cette organisation gère également 3 hôtels et œuvre pour un développement durable.


Pierre et Christine testent le confort du logement.


C’est ainsi que nous sommes reçus à l’ « Eco-lodge ». L’idée de ce centre est de valoriser la culture traditionnelle et l’héritage de savoir faire en matière de construction grâce à un espace d’accueil, de restauration et d’animations.
Nous visitons donc les gîtes, le camping, le restaurant, le souk … Tout est totalement construit à partir de terre, paille et bois :
Des stages et chantiers découvertes ainsi que des ateliers pour enfant sont organisés pour la confection des bâtiments. Toutes les ressources « matières premières » sont locales.



Le concert a lieu en fin d’après midi.
Alicia du centre culturel français l'introduit avec enthousiasme.

Nous retiendrons ce moment fort où Alain interprète à la clarinette deux morceaux Yiddish qui signifient que la joie et la paix doit primer sur les divisions.

Céline à pas de loup séduit et surprend le public.


Laure et Estelle envoutent avec leurs danses orientales.

Le public, parmi lequel se trouvent le douanier rencontré lors de notre passage de frontière et quelques militaires libanais, approuve.

Echanges avec des libanaises très touchées par les messages de la soirée.


De nombreuses personnes viendront ensuite essayer le piano ….
www.arcenciel.org

François

Instantanés

Entre une lessive et une soupe de lentille, nous jouons un peu au basket avec Khaled. S’en suit une petite initiation jonglage… Nous nous retrouvons plus tard dans la soirée en compagnie de sa famille. Très vite, ils m’invitent à aller chez eux, c’est à dix minutes en voiture … Yallah …On y va … Il y a Rita, la sœur de Khaled, Fatima « Foufou », la maman et « Sinbad » le père. Julie, la petite nièce et son papa sont également de la partie.
Dès en arrivant, Fatima est fière (et il y a de quoi) de me faire visiter son jardin … Tour à tour, elle me cueille des feuilles qu’elle me fait sentir et goûter. Elle me mime à grands gestes de la main sur sa poitrine que c’est bon pour la santé. Verveine, menthe, roquette et autres plantes inconnues me sont présentées. Tour à tour, je savoure ou je recrache !
Un peu plus tard, à table, elle m’apporte de l’eau de rose, m’en serre un verre, me montre les boutons séchés, m’apporte un pot de gelée confectionnée avec ces fleurs. Arrive ensuite la confiture de figue maison, agrémentée de graine de sésame et de pin.
Second verre de thé à la menthe « nana ». Elle sort ensuite un pot d’épices que je ne reconnais pas. Elle le mélange dans de l’huile d’olive et m’apporte une galette. « Koul, koul ! » Mange !
Tout ça est très fameux. Les allées et venues de Fatima dans la petite cabane près de la terrasse attise ma curiosité. En la suivant, je découvre alors en guise d’arrière cuisine une véritable herboristerie.
Nous rigolons beaucoup avec toute la famille. Finalement, je passe la nuit chez eux, très heureux de cette belle soirée.

François

Liban 2006 : l’Amour et la Guerre

Elle est d’origine irakienne, née en Angleterre, où elle l’a rencontré.
Il est libanais et travaille au Maroc.
Elle arrive à Baalbeck la première, dans sa famille à lui, elle l’attend, il revient pour l’épouser.

Il ne la rejoindra pas, tout comme sa famille à elle.
Aujourd’hui, c’est le premier jour de l’offensive israélienne et l’aéroport est fermé.
Il lui faudra quinze jours pour gagner l’aéroport syrien et le rejoindre au Maroc.
C’est là qu’ils se marieront finalement, en comité très restreint.
Adieu les noces rêvées.
Mais rien ni personne n’aura eu raison de leur union.

Nadège

Parlez-moi d’amour



La Caravamoureuse du jour : Isabelle, 36 ans, est originaire des Hautes Alpes et vit aujourd’hui à Paris. Elle est médiatrice culturelle et a emmené son clown Papillotte faire la Caravane.

- Ce qu’on a fait de plus beau par amour pour toi
- Me donner puis me sauver la vie à la naissance. Et me prendre comme je suis.

- Ce que tu as fait de plus beau par amour
- Donner sans attendre de recevoir.

- Quel est pour toi le symbole de l’amour ?
- Le sourire.

- Une phrase que tu aimes tout particulièrement
- « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles semblent difficiles. » Sénèque

- Ce qui t’a donné envie de te joindre à la Caravane amoureuse
- Aller à la rencontre de l’autre car nous sommes tous habitants de la même planète et avons tout à partager.

 

« Les fleurs non plus
Ne désespèrent pas
D’un temps meilleur »
Guy