18ème Jour - Dimanche 2 mai -Turquie- Istanbul - Kartal

argaiv1044

English corner

Sunday May 2

From Istanbul to Kartal – Turkey

Musical exchanges in a biological market with Sehnaz Sam, famous singer in delicious lunch meat offered by the city hall with the Mayor M.
M. President of the Galatasaray and people from Metro, sponsors, in a beautiful restaurant in front of the sea.
Nice moments shared once again with music.

 

18ème Jour - Dimanche 2 mai - Turquie- Istanbul - Kartal

Turquie - Istanbul - Kartal (40 km d'istanbul)

Et la Caravane passe...

Sehnaz: quand la magie opère:


Nous quittons la magique ville d'Istanbul pour nous rendre à Kartal où nous sommes attendus à 12h sur un marché bio. Nous sommes accueillis par les responsables de l'association Bugday (qui signifie blé) : Victor Ananias et Gizem Altin Nance qui ont organisé cette rencontre. Beaucoup de journalistes sont présents pour couvrir l'événement. Les articles de journaux dans la presse turque ont permis à la Caravane amoureuse de véhiculer son souffle et la Turquie répond à l'appel plus que nous n'aurions pu l'imaginer. C'est ensuite un temps musical de partage qui nous est offert avec Marc au piano, Sehnaz Sam chanteuse turque célèbre dans le pays et son mari, guitariste. Ils improvisent ensemble et la magie de l'instant opère, Charlou se joint à Sehnaz et leurs voix nous emportent. Et puis on ne sait comment, les corps se mettent à danser, à tourner, les rondes se forment, petits et grands sont à la fête. De nombreuses personnes nous demandent ce que nous faisons ici et l'explication de la Caravane amoureuse les touche. Après un tour dans le marché, la fête touche à sa fin vers 14h et nous apprenons que nous sommes tous invités dans un restaurant de la ville. Une fois sur place, nous sommes ébahis de la beauté du lieu. Nous montons tous en haut du restaurant et là, de grandes tablées sur la terrasse face à la mer, nous attendent. Quelle générosité et quel sens de l'accueil ! Nous nous régalons de ce repas de poissons pantagruélique offert par le maire Altinok Oz et le club de foot Galatasaray, représenté par son président Adnan Polat et sa femme. Musique, chants et rires sont au rendez-vous. Victor m'explique les différentes missions de l'association Bugday. Cela a commencé il y a une vingtaine d'années par l'exploitation de terrains et de fermes biologiques, notamment pour se rendre sur les marchés. L'association a aussi une action sociale en sensibilisant les jeunes dans les écoles à l'alimentation saine et biologique, l'habitat écologique, et le respect de l'environnement plus globalement. Elle tient également un restaurant ouvert à tous. L'association œuvre aussi à la construction de maisons écologiques. Enfin, les acteurs de l'association travaillent également à un niveau politique en sensibilisant les élus à leur démarche et en les associant à leurs projets. Mais comme le précise Victor, cela se fait toujours par le biais de rencontres créant une relation privilégiée avec les personnes concernées. La philosophie de l'association Bugday est la même que celle de la Caravane amoureuse dans le sens où toutes leurs actions ont pour but d'apporter davantage de conscience et d'harmonie entre les Hommes et leur planète. Le repas se termine en fin d'après midi et nous rentrons doucement au bivouac, place du marché, en longeant la mer à pied. Point de repas ce soir, nous sommes repus ! Encore une journée pleine de surprises, l'amour est là, sans aucun doute.
Cathy

Improvisation entre Sehnaz, son mari guitariste et Marc

 

la grande chanteuse turque Sehnaz Sam

le marché biologique

Gulumser dans les bras de Marc

jour de marché à Kartal

Tutlututu chapeau pointu

 

Sous le charme du concert

Danse avec les habitants de Kartal

Etreinte

au marché biologique

Poignée de main d'Erwan, l'un de nos chauffeurs

Magnifiquement reçus par la municipilaté de Kartal au restaurant "Galatali"

Vue panoramique sur la mer de Marmara

un duo improvisé Sehnaz

 

 

Témoignages

 

Quand Sehnaz improvise....

Sehnaz Sam est une chanteuse à la notoriété grandissante. Elle est la fille de Leman Sam, l’une des interprètes les plus célèbres de Turquie. Lors du concert de Marc dans le marché bio de Kartal (quartier d’Istanbul), Sehnaz dont le répertoire est plutôt constitué de chansons populaires, a accepté de se lancer dans un exercice d’improvisation. « C’était la première fois que je faisais cela », raconte t-elle « Dans mes chansons à moi, il y a toujours un début et une fin. Quand Marc m’a proposé cette improvisation, j’ai d’abord eu un peu peur, mais il m’a encouragée et m’a assurée que j’allais y arriver. On a fait un essai au Miniaturk Park à Istanbul le 30 avril et j’ai compris que j’allais réussir. Je suis très contente d’avoir tenté cette expérience. Marc et moi on s’est rencontrés il y a deux jours et pourtant, j’ai l’impression qu’on se connaît depuis très longtemps ».
Quant à la démarche de la Caravane amoureuse, Sehnaz y adhère sans la moindre réserve. A tel point qu’elle confie en guise de conclusion : « J’aimerais y participer avec vous ».

 

Hervé

 

« Le monde a besoin d’amour ».


Le maire de Kartal, Altinok Öz, a offert une belle surprise à la Caravane amoureuse en réservant spécialement pour elle, le dernier étage d’un prestigieux restaurant de la ville, le Galatali Balik. Parmi les convives, la femme du maire et Adnan Polat, le président du Galatasaray Istanbul, club de football qui dispute régulièrement la Ligue des Champions. Personnalité très respectée dans toute la Turquie, Adnan Polat n’a pas caché son admiration pour notre démarche : « Je trouve votre action extraordinaire et j’y suis très sensible. J’adhère complètement à votre démarche. Le monde a besoin d’amour ».

Hervé

 

Parlez-moi d’amour



Le Caravamoureux du jour : Alain. 50 ans, vit à Montreuil (Seine Saint Denis), musicien et conteur (musiconteur). Aime la musique (Yiddish Klezmer, les musiques du monde, la chanson française, Jean Ferrat, Jacques Brel, Georges Brassens), la littérature le théâtre, le conte, l’ésotérisme et la randonnée.

  • Ce qu’on a fait de plus beau par amour pour toi
  • La présence des Caravaniers, au moment de la mort de mon père, Viktor, le 23 avril. Elle m’a aidé à faire le deuil.

 

  • Ce que tu as fait de plus beau par amour.
  • Apprendre à aimer là où il y aurait eu normalement de la haine.
  • Quel est pour toi le symbole de l’amour ?
  • Une journée de soleil sans nuage. Le soleil est inconditionnel, il rayonne sur tout le monde et rend la vie possible.

 

  • Une phrase que tu aimes tout particulièrement
  • « Si vous êtes en mesure de sacrifier votre liberté pour votre sécurité, vous ne méritez probablement ni l’une ni l’autre » (le président des Etats Unis, Thomas Jefferson).
  • Ce qui t’a donné envie de te joindre à la Caravane amoureuse
  • Faire le pas vers les autres, quels qu’ils soient, poser un acte gratuit et qui m’engage.

Instantanés

Rencontre au marché

Elle a 23 ans, un large sourire, un drôle de petit chapeau d'où pendent des boucles de toutes les couleurs. Je me suis assise à côté d'elle et puis nous nous sommes levées pour danser. Nous avons joyeusement tapé dans nos mains. Nos mains se sont mises elles aussi à danser. Necile est originaire de la mer noire, habite à Kartal avec sa maman, et suis des études de lettre. Elle se plaît beaucoup à Istanbul. Son coeur est plein de rêves et de voyages. Elle m'a posé beaucoup de questions sur la caravane, elle a pris aussi l'adresse du site internet. Quand je l'ai prise dans mes bras, elle s'est simplement mise à pleurer.
Patricia.

 

Bonne comme le pain

Elle est venue assister dimanche matin au concert de Marc, au marché de Kartal, dans la banlieue d'Istanbul. Jülümser Rasidjil a reçu beaucoup de bisous de la part des caravaniers. Elle aime la France et a tenu à montrer son attachement à la caravane amoureuse. Elle est allée dans une boulangerie et a offert le pain pour le soir. Avant de s'en aller, elle a laissé une carte de visite dans l'espoir que des français lui écrive. Son adresse mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Jean


Sur le marché de Kartal, tout simplement.

Premiers pas en terre d'Asie, premiers visages d'ici et si peu différents d'ailleurs.
Sur le marché, le bras reposant sur celui de son mari et portant ensemble déjà un certain nombres d'années, une femme partiellement voilée, toute de noir vêtue, m'interpelle par son regard.
D'un geste clair et délicat, je lui envoie un baiser ; surprise, elle m'attire à elle et me dépose très doucement un baiser sur chaque joue.
Sans mot et avec beaucoup de tendresse, nous sommes reliées dans cet élan d'amour et alors elle ose me dévoiler ce qui jaillit au plus profond d'elle. Sa main vient prendre la mienne qu'elle pose sur la joue de son mari. Nos visages se rejoignent, elle m'offre la possibilité de déposer un baiser sur leurs joues et nous nous étreignons tous les 3.
L'union des cœurs ignore les frontières.
Instants de bonheur, instants où l'immensité de l'amour nous effleure, où tout espoir est permis, osé, révélé.


Monique