41ème Jour - Mardi 25 mai - Turquie - Istanbul - Grèce

argaiv1044

 

English corner

Tuesday, May 25th
From Istanbul (Turkey) to Greece

41ème jour - Mardi 25 mai - Turquie - Istanbul vers la Grèce

Sortie de la Turquie

Notre traversée en bateau prévue entre Cesme (Turquie) et Ancôna (Italie) a été annulée. Nous avons donc dû prendre un autre chemin pour rentrer en Europe. Les kilomètres se sont allongés jusqu’à la frontière Grecque, et une solution de remplacement a été trouvée. Nous nous dirigeons vers le port d’Igoumenitsa où le bateau nous emmènera directement à Venise le 28 mai.
De nouveaux paysages s’offrent à nous...

Claire

Comme à l'aller, nous retrouvons Miniaturk et la magie d'Istanbul

Au petit matin, Istanbul nous salue par ses reflets colorés

 



et nous laisse gouter à la campagne turque avant de gagner la frontière grecque

 



le coeur tout léger, nous volons vers dernière destination

 

C'est dans un coucher de soleil que la Grèce nous accueille

 

Parlez-moi d’amour


La Caravamoureuse du jour : Sophie, 44 ans, le 25 juin. Vit à Mézières-lez-Cléry près d’Orléans. Elle est ostéopathe. Elle aime être au contact de ses enfants et des autres : ceux touchés par le handicap, par le mutisme, les troubles du comportement, ou encore les bébés. « à travers les soins aux nouveaux-nés, j’ai appris à découvrir la grandeur de l’être humain »

- Ce qu’on a fait de plus beau par amour pour toi
- M’offrir la vie. Il y a aussi tous ceux qui m’ont accompagnée à l’enrichir.

- Ce que tu as fait de plus beau par amour
- Continuer d’aimer au-delà du possible en apparence.

- Quel est pour toi le symbole de l’amour ?
- Le lever du soleil, surtout au solstice d’été.

- Une phrase que tu aimes tout particulièrement
- A Edith Piaf on a demandé quel conseil elle donnerait à une petite fille. Elle a répondu : aimer. Quel conseil elle donnerait à une jeune femme. Elle a répondu : aimer. Quel conseil elle donnerait à une femme sur la fin de ses jours. Elle a encore répondu : aimer.

- Ce qui t’a donné envie de te joindre à la Caravane amoureuse
- Il y a eu deux choses. D’abord en écoutant Marc, celà m’a rappelé quand mon frère François jouait du piano et transcendait sa souffrance par la musique. Ensuite, il y a deux ans, j’ai écrit au père Noël à qui j’ai demandé de pouvoir rencontrer tous les enfants de la terre, avec tout ce que je sais faire : mes mains qui touchent, ma voix qui chante, mes yeux qui parlent, ma bouche qui sourit à la joie de la vie.